Communiqué de presse

Les associations cyclophiles craignent le démantèlement de l’offre des CFF de chargement de vélos

Les associations cyclophiles craignent le démantèlement de l’offre des CFF de chargement de vélos
Interpellation du conseiller national Bastien Girod

Les CFF ont interdit le transport de vélos de plus de deux mètres dans les trains grandes lignes. Ils invoquent un manque de place qui, au vu de l’augmentation du nombre de bagages transportés, est toujours plus problématique. Le conseiller national Vert Batien Girod désire savoir si le Conseil fédéral souhaite empêcher le démantèlement menaçant du chargement de vélos dans les trains.


Depuis bien longtemps, les CFF soutiennent un système largement ouvert pour le transport de vélos dans les trains. Ce service est apprécié par les clients, puisque l’année dernière encore ils ont chargé plus de 650'000 vélos dans les trains, tendance en augmentation.
Cependant, le 1er juin 2016 les CFF ont interdit les vélos de plus de 2 mètres dans les trains IC, ICN, IR et EC. La raison évoquée est le manque de place disponible dans les trains, renforcé par l’augmentation des transports de bagages, poussettes et équipements de sport.

Au lieu de répondre à l’augmentation de la demande pour des espaces de chargement par une offre plus adaptée, les CFF ont complètement banni les tandems et les longs vélos (couchés) des trains grandes lignes. Cette mesure ne touche pas seulement les cyclistes en excursion, mais également les personnes malvoyantes, pour qui les tandems constituent l’unique type de vélo possible.

Avec la stratégie de n’offrir, dans les nouveaux trains longues distances, plus que de petites zones réservées aux vélos « standards » réparties sur l’ensemble du train, le chargement de vélos et de remorques pour enfants se compliquera drastiquement. Lorsque les cyclistes devront courir d’un wagon à l’autre afin de trouver une place libre, cela conduira à un chaos sur les quais. Cette mesure rendra le chargement clairement plus compliqué et menace la stabilité des horaires.

Les associations cyclophiles PRO VELO, ATE et « Tandemclub » craignent que le bannissement des tandems ne soit que le premier pas vers une stratégie visant à exclure les vélos à long terme ou à introduire un système de réservation généralisé. Ceci s’apparenterait à une rupture historique avec la tradition du chargement (libre) des vélos en Suisse. La création de zones multifonctionnelles supplémentaires dans les trains pour tous les types de véhicules constitue un impératif stratégique que seule la Confédération, en tant que propriétaire des CFF, peut imposer.

Dans une interpellation, le conseiller national zurichois Bastien Girod (Verts) pose les questions suivantes au Conseil fédéral :

1. Le Conseil fédéral voit-il un danger à ce que, face à la pression sur les espaces dédiés au chargement de matériel dans les trains longues distances, le système de chargement (libre) de vélos soit menacé ?

2. Le Conseil fédéral partage-t-il l’avis selon lequel le chargement (libre) de vélos dans les trains longues distances constitue une offre essentielle dans le cadre de la promotion de la mobilité douce et complémentaire au réseau d'itinéraires à vélo de SuisseMobile ?

3. Le Conseil fédéral est-il prêt à obliger les CFF SA à continuer à rendre possible le chargement de vélos grâce à la création de larges zones additionnelles destinées aux vélos dans les trains longues distances ?

Informations:

Bastien Girod, conseiller national, tél. 079 217 73 06

Communiqué de presse (pdf)