Pétition vélo

Signez la pétition
Téléchargez la pétition au format pdf.

Le 21 mars 2021, les CFF rendront obligatoire la réservation pour charger son vélo dans les trains InterCity en fin de semaine. Il sera donc plus coûteux et compliqué de transporter son vélo. Les CFF promettent de créer plus de place pour les vélos dans les trains IC, de simplifier la billetterie et de compenser les coûts de réservation dans un avenir plus ou moins lointain. Cela est très réjouissant. Cependant les mesures prises par les CFF aujourd'hui vont dans la mauvaise direction.

Les CFF doivent veiller à proposer assez de place pour les vélos sur leurs lignes les plus fréquentées pour les activités de loisirs avec du matériel roulant approprié et des trains de renfort, aussi en fin de semaine. On l’a vu l’été dernier : de plus en plus de gens font des excursions à vélo ou VTT en Suisse. La combinaison de ces deux moyens de transport durables est exigée par le Parlement et souhaitée du point de vue de la politique environnementale et climatique.

Assurer la place nécessaire
Plutôt que d’augmenter la capacité, les CFF mettent un frein à la demande en imposant l’obligation de réservation. Delphine Klopfenstein-Broggini, vice-présidente de PRO VELO Suisse, le déplore: «Nous saluons les efforts des CFF. Mais les mesures communiquées aujourd'hui rendent le chargement des vélos dans le train plus cher et plus compliqué. C’est un pas en arrière pour les cyclistes. »

Anders Gautschi, directeur de l’ATE Association transports et environnement, est convaincu que « si les transports publics veulent rester attrayants pour les loisirs, les CFF doivent proposer suffisamment de place pour embarquer les vélos ».

Les revendications de la pétition
PRO VELO, l'ATE et 12 autres organisations adressent donc une pétition aux CFF et à leur « propriétaire », le Conseil fédéral. Elles demandent :

  • La création de davantage de place pour emporter des vélos, poussettes, équipements de sport et bagages, par exemple au moyen de compartiments multifonctions ou en introduisant des trains spéciaux aux heures de pointe.
  • La suppression de la réservation obligatoire pour les vélos dans les trains InterCity.
  • Une meilleure information à la clientèle sur les quais et une billetterie plus simple.
  • Une plus grande prise en compte des besoins des cyclistes par les CFF, aussi bien lors de l’acquisition de nouveaux trains que dans l’exploitation des trains existants.

Dans l’intervalle, toute éventuelle obligation de réservation devrait:

  • assurer la neutralité des coûts pour la clientèle (p. ex. avec la diminution du prix des billets pour vélo);
  • garantir une place dans le train pour les vélos;
  • être facile à utiliser et flexible : un seul billet incluant toutes les réservations nécessaires;
  • se limiter aux itinéraires InterCity (lignes et horaires spécifiques) où il existe des engorgements avérés.

Communiqué

La pétition est soutenue par: