Actualités

Communiqué de presse

Campagne de sécurité de la Suva et des polices cantonales : prévention médiocre

Campagne de sécurité de la Suva et des polices cantonales : prévention médiocre

PRO VELO salue les campagnes de sécurité qui visent les cyclistes. Cependant une nouvelle campagne de la Suva et de diverses polices cantonales passe à côté de son objectif : le clip met en scène un cycliste stéréotypé ne respectant pas les règles de circulation et qui doit inévitablement payer pour son inconscience. Cela a pour conséquence d’endurcir les positions et d’affaiblir les règles de sécurité.


Une fois de plus, le sujet sera traité de manière émotionnelle par le public: les cyclistes, ceux qui ne respectent pas les règles de circulation, ne tiennent pas compte des feux rouges et circulent sur les trottoirs. Désormais la Suva et les polices cantonales de Bâle-Ville, Vaud, Fribourg et de Suisse centrale disposent d’un clip de prévention à ce sujet. Dans le film, un cycliste se rendant au travail, subi un accident mortel, car il n'a pas respecté les règles de circulation. Précédemment, il se chicanait avec son voisin et collègue automobiliste pour savoir lequel arriverait le premier au bureau.

Les campagnes de sécurité routière sont importantes. PRO VELO Suisse salue les efforts de prévention, ainsi que l'intention de la SUVA et de la police. Cependant, le clip passe à côté de son objectif: il répand l’alarmisme, renforce les positions d’animosité entre les cyclistes et les autres usagers de la route et se base sur l’émotionnel plutôt que sur des faits. Les cyclistes, ne se conformant pas aux règles de circulation, sont une source de dangers. Cependant, il n'y a pas de chiffres qui montrent que les nombreux accidents sont causés par le non-respect des règles de circulation par les cyclistes. Au contraire: une analyse sur les accidents cyclistes avec collision de l'Office fédéral des routes OFROU, démontre que dans deux-tiers des cas le cyclistes n’est pas le coupable principal. Des pistes et bandes cyclables mal conçues, qui s’arrêtent aux obstacles ou qui n’existent tout simplement pas, inciteraient les cyclistes à chercher des chemins plus sûrs, comme par exemple les trottoirs.

Les campagnes qui veulent augmenter la sécurité routière de manière efficace devraient être fondées sur des faits sans recourir à la sphère émotionnelle. Les usagers de la route ne devraient pas se comporter en tant qu’adversaires, comme le suggère le clip, ce qui est préjudiciable à la sécurité routière. À travers ses campagnes de prévention, PRO VELO Suisse souhaite placer au premier plan la considération mutuelle ainsi que le respect. Parallèlement, il est urgent que la gestion du trafic devienne davantage cyclophile : cela inclut le développement constant de l'infrastructure cycliste ou l'adaptation des règles de circulation, comme par exemple l’interdiction de dépasser les cyclistes dans un rond-point. Nous sommes convaincus, qu’à travers la réalisation de telles mesures, la situation sur les routes sera plus détendue et la sécurité routière sera augmentée pour les cyclistes.

Renseignements
Matthias Aebischer, vice-président PRO VELO Suisse, Tel. 079 607 17 30
Bettina Maeschli, responsable communication, Tél. 031 318 54 15