Communiqué de presse

Transition vers le vélo dans les agglomérations : villes et cantons doivent être davantage soutenus dans leurs efforts

Transition vers le vélo dans les agglomérations : villes et cantons doivent être davantage soutenus dans leurs efforts  

La coordination de diverses mesures et leur mise en œuvre cohérente sont les conditions sine qua non qui permettront à la politique d’encouragement du vélo de porter ses fruits. Les agglomérations suisses nécessitent davantage de connaissances et de soutien dans leurs efforts en matière de mobilité durable.

L’Office fédéral des routes (OFROU) vient de publier une étude sur les facteurs d’influence, les mesures et les potentiels des déplacements cyclistes dans les agglomérations. PRO VELO salue la réalisation de cet état des lieux, dont les résultats rejoignent en grande partie les estimations tirées de l’enquête sur les villes cyclables (PRIX Villes cyclables 2014, www.villes-cyclables.ch) : il faut des infrastructures qui donnent aux usagers un sentiment de sécurité ; par ailleurs, les mesures telles que les améliorations concernant les stationnements vélo ou les campagnes de communication sont particulièrement prometteuses.

De toute évidence, des mesures isolées ne sauront accroître de manière significative l’usage du vélo dans les villes ; il n’existe pas de recette simple, même dans les agglomérations où la population se déplace aujourd’hui encore très peu à vélo. C’est seulement avec un ensemble de mesures coordonnées qu’il sera possible de faire la différence. De telles mesures peuvent porter par exemple sur les infrastructures roulantes et statiques, les marquages, les services tels que la livraison à domicile ou les campagnes incitatives.

Il est toujours utile de jeter un œil sur ce qui se passe dans les pays considérés comme précurseurs : les Pays-Bas et le Danemark. Ces deux pays sont comparables à la Suisse à bien des égards, même si les conditions topographiques y sont différentes. L’association PRO VELO est convaincue que le potentiel de la petite reine est loin d’être épuisé en Suisse, notamment en raison d’atouts comme l’étroitesse du territoire et le nombre important de trajets courts. Il faut aujourd’hui mener une analyse systémique, choisir les mesures les plus appropriées et être conséquent dans leur mise en œuvre. L’étude montre en effet que peu de villes et de cantons suisses sont parvenus à mettre en œuvre une politique réussie d’encouragement du vélo.

C’est bien pour cela que PRO VELO a lancé l’initiative vélo en mars de cette année, en collaboration avec un large comité de soutien : le but de cette initiative, qui a du reste déjà récolté la moitié des signatures requises, est justement de donner à la Confédération la compétence de soutenir plus largement les cantons et les communes dans leurs politiques de promotion du vélo. Les mesures concernées peuvent être des plus diverses : élaboration de bases légales ou de normes de qualité, formation d’agents techniques, contributions aux grands projets d’infrastructure ou soutien financier des campagnes de sensibilisation. www.initiative-velo.ch 

Renseignements

Jean-François Steiert, conseiller national et président de PRO VELO Suisse, tél. 079 204 13 30
Roland Fischer, conseiller national et membre du comité de PRO VELO Suisse, tél. 079 422 76 60