Communiqué de presse

PRO VELO dit NON à l’initiative réductrice « vache à lait »

PRO VELO dit NON à l’initiative réductrice « vache à lait »

Le vélo est le moyen de transport durable par excellence. À ce titre, il a besoin de routes de qualité autant que d’une bonne infrastructure ferroviaire. L’initiative « vache à lait » conduirait à péjorer la qualité des transports publics par rail. Lors de son assemblée des délégués d’aujourd’hui, PRO VELO Suisse a donc décidé de lui opposer un refus.

L’initiative « vache à lait » demande que l’impôt à la consommation sur les carburants et le produit net de la redevance pour l’utilisation des routes nationales soient affectés exclusivement à la construction, à l’exploitation et à l’entretien des infrastructures routières. Actuellement, une partie de ces ressources financières est reversée aux transports publics.

Selon PRO VELO, il est juste qu’une partie des moyens financiers tirés du trafic motorisé revienne aux transports publics ; cette répartition répond à des besoins importants. En effet, ces ressources sont indispensables au maintien d’une offre de transports publics attrayante et financièrement accessible. Sa combinaison avec la mobilité piétonne et cycliste produit une offre de mobilité durable avec un potentiel de croissance important. Il en ressort une situation optimale aussi bien en trafic de proximité que sur de plus grandes distances. Au final, le financement croisé des transports publics par le trafic routier contribue aussi à désengorger les routes.

Une acceptation de l’initiative, par contre, aurait un effet boomerang : l’augmentation inévitable du prix des billets conduirait de nombreux usagers des transports publics à se reporter sur la route, au détriment du trafic cycliste, de l’air et de la qualité de vie.

De plus, cette initiative génèrerait pour les pouvoirs publics un surcoût d’environ 1,5 milliard de francs. La Confédération et, indirectement, les cantons seraient contraints à des mesures d’économies drastiques. L’expérience montre que les projets en faveur du vélo sont les premiers sacrifiés dans ce genre d’opérations.

Pour toutes ces raisons, PRO VELO rejette l’initiative « vache à lait » et recommande de lui opposer un « non » le 5 juin.  

Renseignements:
Jean-François Steiert, conseiller national et président de PRO VELO Suisse, tél. 079 204 13 30
Bettina Maeschli, responsable de la communication, PRO VELO Suisse, tél. 076 412 33 35

Communiqué de presse (PDF)

https://www.pro-velo.ch/fr/pro-velo/actualites/actualites-archives/annonces-bouchon/pro-velo-dit-non-a-linitiative-reductrice-vache-a-lait