Communiqué de presse

Initiative vélo: Le Conseil national soutient à son tour le contre-projet

Aujourd’hui, le Conseil national s’est clairement exprimé en faveur du contre-projet à l’initiative vélo. La mention de la petite reine dans la constitution fédérale, au même titre que la randonnée pédestre, est donc souhaitée tant par le Conseil fédéral que par le parlement. Cela ouvre de nombreuses perspectives non seulement pour le trafic de proximité et le secteur touristique, mais aussi pour les sportifs, les villes et les communes.

Avec son vote d’aujourd’hui, le Conseil national s’aligne au Conseil des États, qui avait donné son aval au contre-projet pendant la session d’automne. L’initiative a, quant à elle, été rejetée par les deux chambres. Des propositions minoritaires visant à soutenir l’initiative, respectivement à modifier le texte du contre-projet, n’ont pas étés retenues par les membres de la chambre basse. Le Comité de l’initiative envisage maintenant de retirer l’initiative, à condition que le contre-projet soit accepté lors des votations finales du sénat et de la chambre basse

« Nous aurions évidemment souhaité un plus grand soutien en faveur de l‘initiative », admet Matthias Aebischer, Conseiller national PS et président de l’Association de soutien Initiative vélo. « Au final, ce qui compte, c’est toutefois que l’encouragement du vélo soit enfin inscrit dans la constitution, un résultat que le contre-projet permet d’atteindre. C’est pour cette raison que nous sommes prêts à retirer notre initiative. »

La discussion politique autour de l’initiative vélo se déroule sur la toile de fond de l’article constitutionnel existant relatif aux chemins pour piétons et les chemins de randonnée pédestre, qui doit maintenant être complété par le vélo. Cela permettrait de mettre la petite reine et les autres formes de mobilité douce sur un pied d’égalité, et garantirait au vélo un soutien au niveau national.

Communiqué de presse