Communiqué de presse

bike to work 2015: à vélo au boulot dès le mois de mai !

En 2015, l’action de promotion du vélo et de la santé organisée par PRO VELO Suisse prend un nouvel élan. À compter de cette 11e édition de bike to work, les entreprises inscrites ont le choix: elles peuvent participer en juin, comme jusqu’à présent, ou dès le mois de mai pour un ou deux mois.

bike to work est la plus grande action nationale de promotion de la santé et du vélo dans l’entreprise. Chaque année, elle met en selle plus de 50 000 pendulaires. En mai et/ou en juin, les personnes qui se rendent au moins un jour sur deux au travail à vélo participent au concours bike to work, avec à la clé des prix attrayants d’une valeur totale de plus de CHF 120 000.–: vacances bien-être, vélos conventionnels ou électriques, vêtements de sport, vols en montgolfière, accessoires vélo et bien plus. Pour les entreprises, l’action bike to work constitue un moyen simple de renforcer la santé des employé-e-s et de leur proposer des activités collectives. Et tout le monde est gagnant, car il est prouvé qu’une demi-heure d’activité physique par jour a un réel effet positif sur la santé.

Plus de flexibilité grâce à la participation en mai et/ou en juin
D’après PRO VELO Suisse, la possibilité donnée cette année aux entreprises de participer dès le mois de mai répond à différents besoins. Jeannette Morath, cheffe de projet bike to work: «Étant une action nationale, bike to work doit prendre en considération les intérêts de toutes les régions du pays. Au Tessin, les grandes vacances commencent généralement en juin. La possibilité de participer en mai intéresse donc beaucoup d’entreprises.» La cheffe de projet fait aussi remarquer que, d’après un sondage interne, les 50 000 participant-e-s seraient favorables à une prolongation de l’action. Cela leur donnerait une plus grande flexibilité et la possibilité de participer sur une plus longue période.
L’inscription en ligne est simple et rapide. Les frais d’inscription étant pris en charge par les entreprises, la participation est gratuite pour les collaboratrices et les collaborateurs. Les coûts pour les entreprises dépendent de l’effectif du personnel et restent très modérés cette année. Une entreprise de 20 employé-e-s ne paie par exemple que CHF 100.–. Le surcoût pour une participation sur deux mois est de seulement 20%. Les frais d’inscription et les revenus tirés des sponsors permettent à bike to work de se passer de subventions.
 
Partager ses expériences sur les médias sociaux

Cette année, les médias sociaux seront mis en avant. Sur Facebook, Twitter, Instagram et Google+, les participant-e-s pourront se mettre en réseau et échanger leurs expériences. L’objectif de bike to work est de donner la priorité à l’expérience vécue par les participant-e-s. La communication mobile leur permettra de partager les temps forts de l’action cycliste en texte et en image. Une participante a par exemple écrit sur facebook.com/biketowork.ch: «L’attrait de bike to work ne se limite pas aux prix alléchants: l’action est surtout l’occasion de garder la forme, de préserver l’environnement et de goûter au plaisir de faire du vélo en pleine campagne, de voir le soleil se lever, de repérer un chevreuil dans un champ et de profiter de la vue grandiose sur la chaîne des Alpes.» Le hashtag de l’action est #biketowork.

Inscription et informations: www.biketowork.ch

téléchargement communiqué de presse

https://www.pro-velo.ch/fr/pro-velo/actualites/actualites-archives/annonces-bouchon/bike-to-work-2015-a-velo-au-boulot-des-le-mois-de-mai