Communiqué de presse

Transport de bicyclettes dans les trains CFF : des améliorations suite à la pétition vélo, mais les places restent insuffisantes et la réservation compliquée.

Berne, 16 novembre 2022. L’année dernière, les CFF ont introduit la réservation obligatoire pour les vélos afin de pallier le manque de places dans leurs trains longue distance. Depuis, la demande n’a fait qu’augmenter, rendant les places déjà insuffisantes encore plus demandées. Suite à la pétition déposée par PRO VELO et d’autres associations, les CFF annoncent des améliorations bienvenues. La réservation obligatoire reste cependant compliquée et lacunaire, en particulier pour les familles. Delphine Klopfenstein Broggini, vice-présidente de PRO VELO, le déplore : « La mobilité cycliste se développera fortement ces prochaines années. Il faut que les CFF mettent les bouchées doubles afin de ne pas entraver cette évolution. »

Depuis cette année, et grâce notamment à la pétition remise en septembre dernier par PRO VELO et d’autres organisations, l’Alliance SwissPass et les CFF proposent enfin des changements attendus et demandés de longue date par PRO VELO :
 

  • Quelques centaines de places supplémentaires pour les vélos, annoncées l’année dernière, seront complétées par la création de nouvelles places dans les trains IC2000 existants.
  • L’introduction d’un billet vélo facilitera la compréhension des usagers et permettra enfin de comptabiliser le nombre de vélos transportés par les CFF. Il était grand temps de disposer de statistiques sur le transport des vélos dans les trains en Suisse.
  • L’adaptation du rayon de validité du passeport vélo à celui de l’abonnement général (à quelques exceptions près) donne de la clarté à cette offre en plus de l’étendre.
  • Les charrettes enfants seront transportés gratuitement, au même titre que les poussettes, ce qui met fin à une iniquité.
     

PRO VELO se réjouit de ces améliorations. L’introduction de la gratuité pour le transport de vélos d’enfants jusqu’à 16 ans accompagnés contribuera également à encourager la mobilité combinée.

Toutefois, sans l’augmentation et l’amélioration des places dédiées aux vélos dans les rames les plus problématiques, à savoir celles des trains ICN, Giruno et Duplex TGL, l’offre restera insatisfaisante ces prochaines années. Cela est d’autant plus problématique, que le système de réservation pour les vélos reste lacunaire et décourageant : en 2023 et 2024, il sera toujours impossible de voir les places encore disponibles et il faudra réserver ses places sans savoir dans quel wagon se trouvera le reste de la famille ou du groupe. L’annulation des réservations restera impossible durant la saison prochaine, ce qui aura pour conséquence que des places inoccupées seront indisponibles. Enfin, PRO VELO craint que les CFF ne prennent pas les mesures nécessaires afin d’offrir assez de places de stationnement dans les gares et demande qu’un financement plus conséquent soit prévu à cet effet.

Pour Delphine Klopfenstein Broggini, la situation reste critique : « Malgré les efforts annoncés par les CFF, trop de cyclistes se retrouveront ces prochaines années dans des situation inconfortables, sans place pour leur vélo, que ce soit dans les trains ou aux abords des gares. Et il faudra encore attendre plusieurs années pour voir l’amélioration du système de réservation. Cela est décevant. Il est urgent que la mobilité combinée train-vélo soit encouragée et bien accompagnée.»
 

Renseignements
CN Delphine Klopfenstein Broggini, vice-présidente PRO VELO Suisse, 076 445 61 06
Valérie Sauter, Responsable Vélomobilité combinée PRO VELO Suisse, 031 318 54 17