Communiqué de presse

Remise de la pétition «vélo» à la Chancellerie fédérale et aux CFF

Plus de 54'000 cyclistes s’opposent à la réservation obligatoire des vélos dans les trains.

La réservation obligatoire pour l’embarquement de son vélo dans les trains InterCity nuit à la complémentarité du train et du vélo. C’est pourquoi plus de 54'000 personnes ont signé la pétition « Contre la réservation obligatoire – pour une complémentarité train & vélo ». L’ATE, PRO VELO et douze autres organisations l’ont remise le 6 septembre aux CFF et à la Chancellerie fédérale.

Le 6 septembre en matinée, devant le siège des CFF de Berne-Wankdorf, plusieurs membres des 14 organisations à l’origine de la pétition ont remis les signatures, fixées à un crochet à suspendre les vélos, au Responsable Production trafic des voyageurs, Linus Looser. Parallèlement, la pétition était envoyée par voie électronique à la Chancellerie fédérale.

La pétition demande que la procédure d’embarquement du vélo dans le train soit simplifiée et que la réservation obligatoire soit supprimée - sans quoi, on risque d’assister à un report de ces déplacements sur la voiture. Il serait pourtant crucial d’augmenter les possibilités d’embarquement des vélos dans le train durant la période estivale, pour que le train reste une solution alternative valable à l’automobile, aussi dans le domaine des loisirs. Dans le contexte actuel de l’essor du vélo, les CFF se doivent de répondre à ce besoin de la clientèle.

Ruedi Blumer, Président de l’ATE Association transports et environnement, en est convaincu: «Toujours plus de personnes se mettent à combiner l’utilisation du vélo et du train, tant au quotidien que pour leurs loisirs. Cette complémentarité est souhaitable d’un point de vue de politique climatique et environnementale et ne doit en aucun cas être mise à mal par une réservation obligatoire.» Jürg Buri, Directeur de PRO VELO souligne que «ces 54'000 cyclistes demandent aux CFF de faire en sorte qu’il y ait suffisamment de places à disposition pour les vélos en mettant à disposition du matériel roulant adéquat sur les lignes particulièrement prisées».

Le système de réservation doit être amélioré
Le comité de la pétition reconnaît qu’en considération de la forte hausse de la demande en espace vélo dans les trains, on ne peut évidemment pas créer de nouvelles capacités du jour au lendemain. Pourtant, alors que cette tendance se manifeste depuis des années déjà, les CFF l’ont ignorée. Il faut absolument que cela change.

Pour l’acquisition future de matériel roulant, les besoins des personnes voyageant avec un vélo devront être mieux pris en compte. En outre, les CFF doivent améliorer le système de réservation. En effet, cet été l’expérience a montré que l’application mobile de réservation des CFF est très mal pratique pour les groupes – une situation qui conduit à des dysfonctionnements sur les quais ou dans les trains. C’est pourquoi la pétition réclame une amélioration immédiate de l’application et, à moyen terme, l’augmentation de l’offre en places de vélo et la suppression de la réservation obligatoire introduite le 21 mars 2021 pour les InterCity, du vendredi au dimanche.

La pétition «contre la réservation obligatoire – pour une complémentarité train & vélo» a été signée par 54’137 personnes – 7’801  sur internet en français, 40’201 sur internet en allemand, 531 sur internet en italien et 5’604 sur papier.

Texte de la pétition (PDF) ici.

Contact:

Delphine Klopfenstein Broggini, conseillère nationale, vice-présidente PRO VELO Suisse, 076 445 61 06

Matériel photographique: www.bit.ly/Einreichung_Velopetition

Sélection de témoignages de signataires

David R. : Parce qu'il est essentiel d'augmenter la capacité pour les vélos plutôt que de chercher à "brimer" le succès en rendant leur utilisation plus difficile !

Guillaume C. : Je combine vélo et train tous les jours pour aller travailler. Je n'ai pas d'horaire fixe de par mon métier. Je dois pouvoir prendre le train avec mon vélo sans avoir à caler mes trajets en fonction des types de trains et cela sans réservation. C'est la base de la mobilité douce.

Laurent N. : L'achat de réservation n’est pas du tout clair, trop cher en plus de la carte journalière qui coûte déjà cher.

Aurélien A. : Le vélo doit rester un moyen de mobilité spontanée !

Alain J. : Titulaire d'un AG et d'un velopass depuis plusieurs années, je n'ai jamais constaté d'impossibilité d'embarquer dans un IC, même si c'est parfois très rempli. Les CFF doivent tenir compte des tendances au lieu de les étouffer !

Carlos M. : Il faut simplifier au lieu de compliquer.

Jean-Albert N. : Parce que monter dans un train avec un vélo, surtout s'il est électrique et avec des bagages est devenu mission impossible. Il y a bien des années, il y avait toujours des wagons marchandises dans lesquels nous pouvions charger les vélos sans problème, et encore il y avait du personnel CFF qui aidait au chargement. C'était le beau temps !

L’Alliance pétition vélo, créée pour lancer la pétition, réunit les organisations suivantes : BikeDays, CITraP Suisse, Pro Bahn Suisse, PRO VELO Suisse, Swiss Bike Park, Swiss Cycling, Swiss Primebike Group, Thömus, Actif-trafiC, velojournal, Veloplus, Association Vélorution, Association FreiPass Suisse et ATE Association Transports et Environnement.

 

Mehr Aktuelles: