Communiqué de presse

Les CFF annoncent des mesures positives pour le transport des vélos

Les intentions de modification du matériel roulant exprimées aujourd’hui par les CFF vont dans le sens des améliorations souhaitées par PRO VELO Suisse et l’Association transport et environnement ATE, qui se réjouissent de leur mise en œuvre. C’est un pas dans la bonne direction. En parallèle il faut urgemment améliorer le système de réservation qui est très critiqué et insatisfaisant.

Les associations de transport ont rencontré aujourd’hui les CFF afin de dresser un bilan de la situation du transport des vélos dans les trains. L’ATE et PRO VELO Suisse saluent les efforts faits par les CFF pour atténuer les problèmes liés au transport des vélos et se réjouissent de la création de 400 places pour vélos supplémentaires dans les trains à longue distance, prévue entre 2022 et 2025. L’annonce de futures modifications de la flotte existante dans les trains EC est une réponse réjouissante à leurs demandes de longue date afin d’augmenter la capacité pour les vélos dans les trains.

« Toutefois, il est urgent d'agir », déclare Anders Gautschi, directeur de l’ATE Suisse. « Les capacités de transport à vélo doivent être étendues le plus rapidement possible, aussi dans la flotte plus récente. Les mauvaises conditions météorologiques de l'été 2021 et la baisse de la demande de transports de vélos qui s’en est suivie a contribué à rendre les problèmes moins évidents cette année. »

De plus, l’application pour la réservation obligatoire a rendu la réservation compliquée et a découragé de nombreux clients. Les CFF planifient des changements de l’application au plus tôt pour la saison 2023. Pour Delphine Klopfenstein Broggini, vice-présidente de PRO VELO Suisse, « les CFF doivent mettre les bouchées doubles. Ils ont introduit la réservation obligatoire en urgence faute d’anticipation, sans s’être assurés que leur application réponde réellement aux besoins des cyclistes. Il faut maintenant que les moyens techniques soient à la hauteur des exigences des CFF. » A titre d’exemple, l’application ne propose pas les billets meilleur marché pour les trajets avec un vélo. De plus, elle ne permet pas l’annulation de la réservation. Ainsi des places inoccupées restent indisponibles. Enfin il est impossible de voir le nombre de places restantes et il faut parfois payer les premières réservations sans être sûr d’avoir de la place pour tous les membres de la famille ou du groupe.

Depuis l’introduction de la réservation obligatoire le 21 mars 2021, PRO VELO et l’ATE ont reçu de nombreux retours négatifs, tandis que plus de 54'000 personnes ont signé une pétition demandant aux CFF et à la Confédération la création de suffisamment de places pour les vélos et une application facile à utiliser. Les mesures annoncées sont donc urgentes et doivent aller encore plus loin.

Renseignements
Delphine Klopfenstein Broggini, vice-présidente PRO VELO Suisse, 076 445 61 06

Mehr Aktuelles: