Communiqué de presse

Lancement de bike to work: 37 000 personnes s’apprêtent à enfourcher leurs vélos pour se rendre au travail

Demain 1er septembre, la campagne pour la promotion du vélo bike to work prend son envol: 37 000 participants de plus de 1770 entreprises prennent part cette année au grand challenge des cyclistes pendulaires. Au cours des deux prochains mois, les participants se rendront au travail à vélo aussi sou-vent que possible.

Le fait que bike to work se déroule pour la première fois en septembre et octobre est une conséquence des effets de la crise sanitaire. L’organisateur et PRO VELO Suisse ont en effet décidé de reporter le challenge, qui a normalement lieu en mai & juin, aux mois d’automne de septembre & octobre.

De nombreuses entreprises permettent encore à leurs collaboratrices et collaborateurs de pratiquer entièrement ou partiellement le télétravail, et bike to work en a tenu compte. Les participants peuvent désormais compter les trajets à vélo effectués les jours de télétravail dans le cadre du challenge.

bike to work est néanmoins marqué par la pandémie de COVID-19: le nombre d’inscriptions est globalement inférieur à celui de l’an dernier. Le nombre d’entreprises participantes est inférieur de 26 % (2020: 1771 / 2019: 2397) et le nombre de participants est également inférieur de 48 % à celui de l’année précédente (2020: 37 381 / 2019: 71 834).

Les raisons de ces chiffres en baisse sont essentiellement liées au climat d’instabilité qui règne au sein des entreprises. Le confinement et le futur incertain ont entraîné des annulations et des reports de participations à bike to work. De manière générale, les activités non nécessaires à l’exploitation ont été supprimées dans de nombreuses entreprises. Les responsables des ressources humaines et de la promotion de la santé sont en outre tenus de respecter et d’appliquer les mesures de protection contre le COVID-19.

Malgré la baisse de chiffres pour bike to work, le vélo connaît un véritable essor cette année, qui a été confirmé par différentes études. Pendant le confinement, le trafic cycliste a augmenté de 70 %[1], et certains vendeurs doivent tenir des listes d’attente pour l’achat d’un nouveau vélo.[2]

Adrian Freiburghaus, responsable du projet bike to work: «Le confinement a permis au peuple suisse de remonter en selle et de montrer que le vélo est le moyen de transport du futur. Le vélo, c’est rapide, sain et bon pour l’environnement. Le passage au vélo commence dans la tête! L’action bike to work exploite de manière ciblée et ludique la motivation, et aide à lutter contre le paresseux qui se cache en nous!»

Les inscriptions pour le challenge bike to work peuvent être effectuées en ligne jusqu’au 30 septembre 2020. www.biketowork.ch

Renseignements
Claudia Bucher, responsable Corporate Communications, 031 318 54 15
Adrian Freiburghaus, responsable du projet bike to work, 031 318 54 23

 


[1] MOBIS-COVID-19 https://ivtmobis.ethz.ch/mobis/covid19/reports/latest_de

[2] Velosuisse http://www.velosuisse.ch/de/index.html

Mehr Aktuelles: