Communiqué de presse

Attirer l’attention sur soi et bien ouvrir l’œil

Dans quelle mesure les giratoires mettent-ils les vélos en danger? Un sondage réalisé par l’ATE Association transports et environnement et PRO VELO Suisse montre qu’un très grand nombre de cyclistes ont trop peu conscience des risques encourus. Il est ainsi particulièrement important d’attirer l’attention sur soi et d’anticiper les erreurs des autres.

Au moyen d’un sondage routier effectué aux abords de quatre giratoires dans le cadre de la campagne en cours «Visible à vélo», PRO VELO et l’ATE ont voulu savoir comment et où les cyclistes percevaient et évaluaient le danger dans les ronds-points. Des utilisatrices et utilisateurs de vélos classiques et électriques ont répondu à des questions concernant différentes situations d’accidents.

Les résultats du sondage révèlent de grandes différences entre la prise de conscience du danger et la survenance réelle d’accidents. Par exemple, 61% des personnes interrogées présument que les accidents de vélo se produisent par visibilité réduite (nuit, crépuscule, mauvais temps). Mais dans les faits, 80% des collisions entre une voiture et un vélo ont lieu en plein jour! Les cyclistes sous-estiment donc le risque que les automobilistes ne les voient pas. En voiture, on distingue mal la silhouette étroite d’un vélo.

Les cyclistes responsables dans 6% des cas seulement
Lorsqu’il est question des collisions entre voitures et vélos dans des giratoires, les personnes interrogées ont estimé que dans 44% des cas, la responsabilité de l’accident incombait à l’autre partie (le plus souvent une voiture) et dans 56%  au cycliste. Or, d’après les rapports de police, les cyclistes sont principalement responsables dans 6% des cas seulement. En conclusion, à vélo, il faut davantage s’attendre à des erreurs de la part des autres usagères et usagers de la route, dans les giratoires. La situation d’accident la plus fréquente: un véhicule ne respecte pas la priorité en s’engageant dans le rond-point et percute la ou le cycliste qui s’y trouvait déjà.

Pour éviter cela, à vélo, il faut rouler au milieu de la chaussée dans les giratoires. Faire un signe de la main et porter des couleurs vives améliore en outre la visibilité, permettant d’attirer l’attention des automobilistes. En roulant au milieu, les cyclistes se feront moins facilement couper la route. Dans les ronds-points, les automobilistes doivent garder une distance suffisante avec les vélos et ne pas les dépasser.

Le site web www.visible-a-velo.ch donne des conseils sur les façons de se rendre plus visible.
Les médias peuvent obtenir des informations et télécharger les résultats du sondage sur madevisible.swiss/fr/medias. La campagne est financée par le Fonds de sécurité routière (FSR).

Résultats du sondage
Communiqué de presse

Informations complémentaires
Rolin Wavre, vice-président PRO VELO Suisse, tél.: 079 653 37 78

Mehr Aktuelles: