Communiqué de presse

Porter le casque c'est bien, éviter les accidents c'est mieux

De plus en plus de cyclistes portent le casque

Porter le casque c’est bien, éviter les accidents c’est mieux

En cas d’accident, le casque cycliste peut atténuer la gravité des blessures. Mais la priorité reste d’éviter les accidents. PRO VELO exige qu’une double stratégie soit poursuivie.

Le Bureau suisse de prévention des accidents (bpa) vient de publier les dernières statistiques relatives au port du casque cycliste. Par rapport aux années précédentes, le taux de port du casque a légèrement augmenté: il s’élève actuellement à 47% chez les adultes et à 67% chez les enfants.

De leur côté, les statistiques des accidents restent au même niveau, comparativement élevé, depuis 20 ans. PRO VELO en conclut que la prévention des accidents ne doit pas se limiter à réduire les conséquences des accidents: elle devrait permettre de les éviter.

PRO VELO exige que des mesures plus efficaces, et plus nombreuses, soient prises dans ce sens. Il convient notamment d’améliorer la sécurité des infrastructures de transport, en particulier aux intersections et aux bifurcations, où se produisent la plupart des accidents.

Les enfants font partie des usagers de la route les plus vulnérables. Pour pouvoir apprendre et s’exercer à faire du vélo, ils ont besoin d’infrastructures suffisamment sûres. Or il ne s’agit pas «seulement» de mettre à leur disposition un jardin de circulation protégé: les enfants doivent aussi pouvoir pédaler sans danger dans leur quartier, où les véhicules sont contraints de rouler au pas. L’initiative vélo, qui a déjà recueilli 74 000 signatures en quatre mois, apporterait de nettes améliorations dans ce domaine. PRO

VELO partage la position publiée en avril 2015 par l’association interprofessionnelle Vélosuisse (lien: http://www.velosuisse.ch/fr/media95641.html ), qui estime que les mesures susceptibles d’entraver le libre accès à la pratique du vélo sont contreproductives. Car le but est avant tout d’inciter le plus grand nombre à se mettre en selle. Il est prouvé que plus il y a de cyclistes sur les routes, plus le risque d’accident diminue pour les individus (principe de la sécurité par le nombre).

Lien vers le graphique grand format

Renseignements

Jean-François Steiert, président de PRO VELO Suisse et conseiller national, 079 204 13 30